Les soirs d’été, on remplissait l’arrosoir indestructible de Grand-Père et on se renversait plein d’eau sur les pieds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *